CRÉATION LA PASSÉE

Mis en scène : Laurent Cazanave et Marie-Noëlle Billard

Texte : François-Marie Pailler


Scénographie : Philippa Butler


Visuel, affiches : Diona illustrations

Lumières : Armand Couttant

Avec : Rémi Moureau, Philippe Delbart, Michaël Pothlichet, Vincent Fouquiau, Stéphanie Dupont, Julie Laurencin, Louise Quancard, Marie-Noëlle Billard et Laurent Cazanave.

EROS OU PLATON

Inspiré par le monde médical dans lequel il a longtemps vécu et attiré par le monde juridique, François-Marie Pailler a écrit une nouvelle intitulée « J’aime mieux Eros que Platon…ou une vie normale », qu’il a adaptée au théâtre.

La pièce est construite sur l’étude chronologique parallèle de situations qui affectent deux couples. Elle porte sur les choses de la vie, l’imprévu, l’impensable qui deviennent réalités, les comportements, attention, séduction, culpabilité, amour, souvenirs…

Après s’être rencontrés très brièvement au parc André Citroën, puis dans l’ascenseur de leur immeuble, les deux maris se retrouvent, au mois d’août, dans une brasserie alors qu’ils sont "maribataires".

Ils observent un court temps d’adaptation. Les bières et les whiskys opérant la levée des inhibitions, ils rentrent dans une phase de confidences qui conduit l’un à révéler qu’il est encore présumé en bonne santé et l’autre, qu’il est encore présumé innocent.

Incités à retrouver une vie normale après de multiples péripéties qui les invalident tous les deux, les deux amis qui ont pris l’habitude de sortir ensemble le dimanche matin, s’interrogent sur ce que peut être une vie normale, tant la notion de normalité est difficile à définir ….

Y a-t-il une vie normale ou chacun pense-t-il avoir trouvé la normalité de sa vie en terme d’équilibre ?

François-Marie Pailler

 

Le point de départ de la scénographie vient de l'idée du metteur en scène, Laurent Cazanave d'emmener le texte dans un univers plateau de jeu.

Nous avons poussé l'idée jusqu'à créer un plateau de jeu de société qui évoquerait un fragment de plan de ville, avec ses différents lieux, chaque case correspondant à un espace à la fois défini et indéfini.

L'univers y est très coloré, les couleurs éclatantes, contrastant avec l'univers réel du texte.

Les personnages y circulent, se croisent, se recroisent, se rencontrent, parfois s'arrêtent.

Ils passent par certaines cases, lieux, parfois ne font qu'y passer, sans jamais s'y arrêter, comme dans la vie de tous les jours.

Philippa Butler

LE SPECTACLE A ÉtÉ JOUÉ LE 14 ET 21 MARS 2016 AU SEL ET LE 29 MARS 2016 A L'AUDITORIUM DE VIROFLAY