LA MOLDAU 

« Cette histoire commence lorsque le monde est monde et l’herbe verdoyante… » Et si nous parlions d’une rivière ? Et si nous l’appelions « Moldau » ? Disons que cette rivière serait toute petite au début, qu’elle serait source, puis tellement grande qu’elle couperait un village en deux. Disons que les habitants vivraient alors de récoltes généreuses mais séparés par son lit trop grand. Disons que notre histoire se déploie avec les mots comme avec les notes. Voilà. C’est notre histoire et la vôtre aussi, maintenant…

Note d'intention

La Moldau ou Vltava c’est le nom de cette rivière, enjambée par le majestueux pont Charles de Prague, qui a inspiré le compositeur Smetana (1824-1884). Le poème symphonique qui en découle dépeint le cours de cette rivière de sa source jusqu’à son confluent, ainsi que les paysages traversés et les scènes se déroulant sur ses rives. Le compositeur a noté ses intentions sur la partition. Ce poème, images et symphonie, a été la matière première de notre travail. Que nous évoque aujourd’hui cette symphonie de Smetana ? Comment lier cette musique au poème qui l’accompagne et donner à voir cette « impétueuse » rivière ? Au fur et à mesure de la création, la forme s’est partagée entre des parties contées, narratives, et un travail sur les corps et matières. Nous avons dessiné une histoire à partir des images préexistantes dans le poème. Le texte est au service d’une écriture scénique et visuelle. Les situations de jeu trouvent leur écho dans la musique, la manipulation de tissus et de marionnettes. Ce conte est le fruit d’un désir commun d’envisager tous les possibles à partir de matériaux simples. Le tissu permet à la fois l’envol et la transparence, c’est-à-dire les variations de rythmes (variations inhérentes à la symphonie) et la possibilité de faire surgir des personnages. Les marionnettes, habitants du village, ouvrent une porte sur un univers non-réaliste et non-verbal.

Un poème symphonique est inspiré par une idée extra-musicale comme un poème, un tableau, une description de paysage. Nous sommes partis de ce postulat pour revenir à la source de cette symphonie et imaginer une de ses histoires à inventer. La première présentation de La Moldau à l’I.M.E de St Germain les Arpajon a souligné les passerelles évidentes entre musique et conte. Il nous est apparu que la forme contée permet une réelle sensibilisation à la musique classique par les voies de l’imaginaire collectif. Nous souhaitons que ce spectacle puisse vivre avant et après sa représentation. En travaillant sur différentes strates de lecture, nous cherchons à être en dialogue. Et que ce dialogue puisse se faire à la hauteur de chacun. La Moldau est un spectacle complètement autonome adaptable au lieu dans lequel il se joue grâce à une structure légère et mobile.

  • Icône social Instagram
  • Facebook - Black Circle

© 2023 par Troupe de théâtre. Créé avec Wix.com
 

Compagnie La Passée Laurent CAZANAVE

Licence : 2-1046593

 

7 bd Marcel Pourtout 92500 Rueil Malmaison

compagnielapassee@gmail.com

 

Line Raynard chargée de production 

Laurent Cazanave Directeur artistique

Michael Pothlichet Responsable jeune public

Caroline Jaubert Responsable danse

Pour cotiser ou faire un don merci d'envoyer un chèque libellé à l'ordre de La Compagnie La Passée à l'adresse suivante:
Martine BERTOT
73 Avenue Philippe Auguste
75011 PARIS
Nous comptons sur vous!

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now